Comprenez pourquoi la vitesse de votre métabolisme de base est cruciale pour votre santé

De nos jours, nous entendons souvent parler du mot métabolisme. Vous savez que si le vôtre est trop lent, vous pourriez prendre du poids.  Mais qu’est-ce que ça veut dire exactement?

Eh bien, techniquement le métabolisme est le mot pour décrire toutes les réactions biochimiques de votre corps. C’est la façon dont vous prenez les nutriments et l’oxygène et les utiliser pour alimenter tout ce que vous faites.

Votre corps a une capacité incroyable de grandir, de se guérir et de rester en vie.  Sans cette incroyable biochimie, vous ne seriez pas là.

Le métabolisme, c’est la façon dont les cellules de votre corps:

  • Permettent les activités que vous pouvez contrôler (p. ex. activité physique, etc.).
  • Permettent les activités que vous ne pouvez pas contrôler (p. ex. battements de cœur, guérison des plaies, traitement et transformation des nutriments et des toxines, etc.).
  • Permettent l’entreposage de l’excès d’énergie pour plus tard.

Ainsi, lorsque vous mettez tous ces processus ensemble dans votre métabolisme, vous pouvez imaginer que ceux-ci peuvent fonctionner trop rapidement, trop lentement, ou correctement.

Ce qui nous amène au « métabolisme de base ».

Métabolisme de base

Ceci est la vitesse à laquelle votre métabolisme fonctionne et on mesure cette vitesse en calories (oui, ces calories-là!).

Les calories que vous mangez peuvent aller à l’un de ces trois endroits:

  • Travail (c.-à-d. exercice et autres activités).
  • Chaleur (c.-à-d. de toutes ces réactions biochimiques).
  • Entreposage (c.-à-d. le reste des calories « non brûlés », entreposées sous forme de graisse).

Comme vous pouvez l’imaginer, le plus de calories que vous brûlez en travaillant ou en créant de la chaleur, le plus facile ce sera de perdre du poids et de ne pas en prendre parce qu’il y aura moins de « restants » de calories à entreposer pour plus tard.

Il y a quelques façons de mesurer le taux métabolique. L’une de ces façons est la mesure du métabolisme de base, qui est la quantité d’énergie que votre corps utilise lorsque vous n’êtes pas physiquement actif.

L’autre est la « dépense énergétique journalière totale », qui mesure à la fois le métabolisme de base ainsi que l’énergie utilisée pour le « travail » (p. ex. l’exercice) tout au long d’une période de 24 heures.

Qu’est-ce qui affecte votre métabolisme?

En un mot: beaucoup!

La première chose à laquelle vous pouvez penser est votre glande thyroïde. Cette glande à l’avant de votre gorge libère des hormones pour dire à votre corps d’accélérer votre métabolisme. Bien sûr, plus il y a d’hormones thyroïdiennes, plus votre métabolisme sera rapide et le plus vous brûlerez de calories.

Mais ce n’est pas la seule chose qui affecte votre taux métabolique.

Votre grandeur compte aussi!

Les grandes personnes ont des taux métaboliques plus élevés mais on doit noter que la composition corporelle est cruciale!

Comme vous pouvez imaginer, les muscles qui se déplacent et font du travail ont besoin de plus d’énergie que la graisse. Ainsi, le plus votre masse musculaire est maigre, le plus d’énergie de votre corps brûlera et donc, votre métabolisme de base sera plus haut, même lorsquevous ne faites pas d’exercices.

C’est exactement pourquoi l’entraînement aux poids est souvent recommandé dans le cadre d’un programme de perte de poids; vous voulez que les muscles brûlent ces calories pour vous.

Ce qui arrive souvent, c’est que lorsque les gens perdent du poids, leur métabolisme de base ralentit. On ne veut pas que cela arrive. Vous voulez donc compenser avec davantage de masse musculaire.

Les exercices d’aérobie augmentent également votre métabolisme de base, de façon temporaire. Vos muscles brûlent les calories pour se déplacer, donc ils sont au « travail ».

Le type de nourriture que vous mangez affecte également votre métabolisme de base!

Votre corps brûle des calories pour absorber, digérer et métaboliser votre nourriture.  C’est ce qu’on appelle « l’effet thermique des aliments ».

Vous pouvez l’utiliser à votre avantage lorsque vous comprenez comment votre corps métabolise les aliments différemment.

Les graisses, par exemple, augmentent votre l’effet thermique de 0-3%; les glucides l’augmentent de 5-10%, et les protéines l’augmentent de 15 à 30%. En échangeant une partie des graisses ou des glucides pour des protéines maigres, vous pouvez légèrement augmenter votre métabolisme de base.

Vos muscles ont besoin de protéines pour grossir. En les travaillant et en leur donnant ce dont ils ont besoin, ils vous aideront à perdre du poids et à maintenir votre poids.

Et n’oubliez pas la connexion corps – esprit.  Il y a plusieurs recherches qui démontrent l’influence du stress et du sommeil sur le métabolisme de base.

Ce n’est que la pointe de l’iceberg quand il s’agit de métabolisme; il y a tellement de choses qui peuvent l’influencer, l’augmenter ou le diminuer!

Vous avez des KILOS en TROP?

Faite appel au programme Metabolic Balance®!

Ce programme provenant de l’Europe a été conçu par des médecins et des scientifiques spécialistes en nutrition.

Le plan de nutrition personnalisé est basé sur vos résultats sanguins et l’analyse de vos données personnelles.

Cliquez ici pour en connaitre davantage sur le programme de métabolic balance.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.